Le point de départ

pageprecedente

En 2009, les restanques devant la maison avaient triste allure. L’herbe était haute, c’était sec comme un terrain vague, on ne pouvait rien planter car la terre était dure et argileuse, la tondeuse avait du mal à grimper sur les murets et à couper dans les coins. Cette zone broussailleuse gâchait le jardin. Le concept de piscine naturelle était en vogue et de nombreux magazines publiaient des photos de lagons verts bordés de nénuphars. J’ai fait appel à une société spécialisée.

Le devis est arrivé: 65.000 euros !

Alors je me suis lancé un défi, celui de la faire moi-même, avec les moyens du bord. La construction a pris plusieurs mois, en travaillant beaucoup le weekend et un peu certains soirs.

02_restanquerose

Sur la restanque début 2009

 

Il existait déjà un petit bassin de 2x1m, assez profond, que j’avais creusé avec une autre personne en 2003, à l’aide d’un pic dans la roche. Il était là pour un couple de canards. Les canards avaient été tués un an après par deux chiens errants qui avaient sauté par-dessus le portail. Ce petit bassin était profond de plus d’un mètre, et convenait bien pour un début de zone plantée.

01_bassindedepart

Le mini bassin à agrandir

pagesuivante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *